De l’usage des passions

SENAULT Jean François

 

Paris. Chez Jérémie Bouillerot.

1652. In-8.de (20ff.) + 688 pp et (4 ff. de tables).

 

Ouvrage de philosophie du 17ème siècle. Souvent réimprimé après sa première édition en 1641, il fût traduit en anglais, en allemand, en italien et en espagnol. L'ouvrage de ce prêtre oratorien (1604-1672) traite en deux parties des passions en général puis de chacune en particulier. Cette apologie nous instruit des vertus et des vices, de l'amour, de la colère, du plaisir et de la douleur.

 

Caillet, dans son manuel bibliographique des sciences psychiques ou occultes au n° 10127, nous dit : «Ouvrage estimé dans lequel l'auteur, fin psychologue, démontre que la passion est une farce qu'il n'appartient qu'à nous de détourner et d'employer dans un utilitaire».

 

Catalogue Bibliothéca Esoterica n° 4541, cite six éditions de ce livre : “Très curieux et très recherché” - “Stanislas de Guaita.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page