LE PELERINAGE DES AMES

 On a coutume de dire que celui qui a prévu de faire un pèlerinage de son vivant, mais qui ne l’aurait effectué, devra le faire une fois mort. Aussi, n’est il pas rare qu’un vivant sur un lieu de pèlerinage entende dans les fourrés et talus les voix de âmes s’acquittant de leurs promesses.

Tout mort est condamné à revenir trois fois sur terre.