Le bien ou le mal ?

 

 

 Les récits où les hommes se transforment en loup ou en autres bêtes sont présents dans beaucoup de civilisations.

Dans ces récits, l’image du loup symbolise l’incarnation du mal ou la punition suprême et divine. Cependant,  le loup est aussi dans certains récits et peuples divers, un symbole du bien.

Ces transformations ne sont pas seulement réservées aux hommes, elles sont aussi les privilèges des dieux.

 

On peut citer comme exemple :

- Une louve a donné naissance à la ville de Rome, et dans la mythologie Romaine, le loup est associé à Mars, Dieu de la guerre.

- Le Roi Nabucodonosor II chassé par les hommes, est condamné à manger de l’herbe et au bout de 7 ans, il se verra changer en Bœuf ( voir la bousanthropie ). Certains théologiens attestaient que le souverain avait perdu la raison et se croyait changé en bœuf, d’autres croyaient en sa transformation réelle en cet animal.

- Les compagnons d’Ulysse, changés en pourceaux par Circé.

- Le roi dieu Osiris, qui selon Théodore de Sicile a emprunté la forme d’un loup pour délivrer l’Egypte des forces du mal qui voulaient l’envahir.

- Le Minotaure, issu des amours de Pasiphaé et d’un taureau blanc.

- Les centaures, êtres mi-homme mi-cheval.

- Les Faunes, que l’on distingue des satyres et syl­vains, quoiqu'ils aient aussi des cornes de chèvre ou de bouc, et la figure d'un bouc de­puis la ceinture jusqu'en bas. Mais ils ont les traits moins hideux, une figure plus gaie que celle des satyres, et moins de brutalité.

- Dans la mythologie nordique, les Berserkers étaient une secte de guerriers louant Odin et qui sous l'effet de drogue, hydromel et champignons, étaient possédés d'une fureur incontrôlable. Ils étaient vêtus de peau d'ours pour effrayer le peuple craignant les animaux sauvages et hurlaient en mordant leurs propres boucliers. Ces féroces guerriers étaient apparemment insensibles à la douleur jusqu'à ce que leur folie s'estompe. Dans leur rage, ils attaquaient même les rochers et les arbres des forêts, d'ailleurs ils étaient fréquents qu'ils s'entretuent.

Note : La signification du nom Berserkers est en anglais, "Bear Sark" : poitrail d'ours ou chemise d’ours.

Les noms d’Ulfhednar « pelisses d’ours » sont également mentionnés. A noter également que ces farouches combattants louaient Tyr, les premiers seraient même le fruit de sa création. On trouve les traces de ces guerriers à partir du IX ème siècle.

Il y eut également un mythe de Berserkers femmes, les Vargynjur « femmes louves »...

- Aussi dans la mythologie Nordique le loup Fenrir.

- La mythologie Mongole, avec la naissance du peuple Turc, issue de l’union entre un enfant et une louve.

- La mythologie Indienne, où depuis la nuit des temps, loup et soleil s’affrontent dans un éternel combat, l’un gagnant une victoire, puis l’autre et ainsi de suite.

- Les hommes léopards en Afrique, les hommes tigres en Asie,d'autres cultes ou castes d’hommes revêtant des peaux d’animaux afin de pratiquer un sacrifice rituel ou tout autre forfait.

- etc

Ovide traita dans quinze ouvrages le sujet.

Loup, aigle, serpent, taureau, cygne, ours, les dieux se permettaient toutes les métamorphoses pour duper ou contraindre les hommes à leurs dessins et les mythologies Grecques et Romaines regorgent de cas où femmes et maris trompés, changeaient en créatures animales les conjoints adultères. 

 

 

 Le Roi Nabucodonosor II