L'Influence de la pleine lune

 

 

 La pleine lune est présente dans l’idée de la transformation de l’homme en loup, elle est liée dans ses phases, comme tous les astres, à beaucoup de rituels magiques.

Elle exerce, on le sait aujourd’hui, des changements dans le comportement humain et animal. La symbolique du loup, sauvage et indocile, se prête parfaitement à des usages que l’homme se ne permettrait pas dans son état normal. Aidé et transcendé par les drogues, l’homme/bête se met à courir plus vite que de nature, sauter plus haut, son appétit pour le sang, symbole de la vie, est affirmé et insatiable.

On peut de la même façon noter que l’éclairage à cette époque, n’était pas le même que de nos jours. Quoi de plus naturel pour l’agressé ou les spectateurs de ces horreurs que de décrire une bête mi-homme mi-loup, quand l’agresseur nu sous une peau de loup attaquait sous le couvert de la pénombre un passant égaré en grommelant des phrases incompréhensibles et en griffant et mordant tout ce qui se trouvait à sa portée.  

 

La lycanthropie, comme le vampirisme ou la nécromancie, est liée au culte d’Hécate et une tradition Hellénique impose aux spectres pour apparaître d’être éclairé par l’astre lunaire.

Ainsi, Origène dans son ouvrage Philosophumena, rapporte ce texte de conjuration :

« Viens, ô triple Bombo, déesse infernale, terrestre et céleste ; déesse des chemins et des carrefours ! Ennemie noctambule de la lumière et qui,cependant nous la révèle, amie et compagne de la nuit….Errante parmi les ombres et les sépulcres, tu te plais aux longs abois des chiens et à la vapeur du sang répandu. Tu désires le sang, et apportes aux mortels l’épouvante… O Gorgo ! Mormo ! Lune multiforme, favorise d’un rayon propice un sacrifice offert en ton honneur… »