GAUFRIDI, Louis-Jean-Baptiste

Curé de Marseille qui , infidèle à ses devoirs, tomba dans le désordre et se fit passer pour sorcier vers la fin du seizième siècle.

On raconte que le diable lui apparut un jour, pendant qu'il lisait un livre de magie; ils entrèrent en conversation et firent con­naissance. Le prêtre se livra au diable par un pacte en règle, à condition qu'il lui don­nerait le pouvoir de suborner et de séduire, en soufflant au visage. Le diable y consentit d'autant plus volontiers, qu'il trouvait dans ce marché un double avantage.

L'apostat s'éprit de la fille d'un gentil­homme, Madeleine de La Palud , dont l'histoire est devenue célèbre. Mais bientôt la demoiselle effrayée se retira dans un couvent d'Ursulines. Gaufridi furieux y envoya, di­sent les relations du temps, une légion de diables; la sorcellerie du prêtre fut prouvée. Un arrêt du parlement de Provence le con­damna au feu, en avril 1611.