RAOLLET, Jacques

Loup-garou de la paroisse de Maumusson, près de Nantes, qui fut arrêté et condamné à mort par le parlement d'Angers. Durant son interrogatoire, il demanda à un gentilhomme qui était présent s'il ne se souvenait pas d'avoir tiré de son arquebuse sur trois loups ; celui-ci ayant répondu affirmativement, il avoua qu'il etait l'un des trois loups, et que, sans l'obstacle qu'il avait eu en cette occasion, il aurait dé­voré une femme qui était près du lieu. Rie­kius dit que, lorsque Raollet fut pris, il avait les cheveux flottants sur les épaules, les yeux enfoncés dans la tête , les sourcils re­frognés, les ongles extrêmement longs ; qu'il puait tellement qu'on ne pouvait s'en appro­cher. Quand il se vit condamné par la cour d'Angers, il ajouta à ses aveux qu'il avait mangé des charrettes ferrées , des moulins à Vent, des avocats, procureurs et sergents, di­sant que celte dernière viande était tellement dure et si mal assaisonnée, quil n'avait pu la digérer