CHALCEDOINE

Rouge ( coraline ) procure la chance et préserve des hémorragies.

Verte à taches rouges ( héliotrope ) rend glorieux et constant.

Vert pomme ( chrysoprase ) préserve des dangers en voyage et fait gagner les procès.

Brune ( sardoine ) sauvegarde de la crainte et éloigne les discussions.

Pierre précieuse de couleur bleue ou jaunâtre, parfois pâle, parfois obscure, qu'on prétendait engendrée par la rosée. Les chalcédoines sont rangées parmi les agates, elles ont, selon les traditions d'origines très variées, des pouvoirs innombrables. En Perse, la poudre brûlée de chalcédoine arrête les tempêtes. On doit porter cette pierre atta­chée au corps par des poils de lion. En Grèce, si elle porte l'image natu­relle d'un arbre, ou assure au cultivateur qui l'attache à son bras une bonne moisson. Elle est aussi excellente contre les morsures de serpent et peut guérir de l'hydropisie. Aux Indes, elle renforce la vue et donne, à son porteur, grâce, bonne santé et persuasion ; de plus, elle possède huit vertus : protège contre la foudre, éloigne les démons des demeures, écarte le danger des venins, réduite en poudre et bue dans l'eau elle rétablit la santé, vainc les attaques démoniaques, donne de la force, purifie l'eau. En Syrie, l'amu­lette triangulaire en chalcédoine portée au cou protège des troubles intes­tinaux. En Egypte, elle a les mêmes vertus. Au Maroc, elle protège des voleurs et chasse le mauvais oeil. En Italie, si elle est verte et trempée dans de l'eau, elle guérit les femmes de la stérilité.