PERLE

D’influence lunaire, elle est issue de concrétions calcaires que l’on trouve essentiellement des les huitres des mers chaudes.

Symbole de la pureté du corps et de l’âme.

Recommandées  aux personnes natives du deuxième décan du taureau, de la vierge et du capricorne.

Elle est aussi conseillée aux personnes natives du troisième décan du verseau et du cancer.

Gemme dédiée à la lune au sens Phoebé (au sens Diane, c'est la pierre de lune qui est consacrée à cet astre). Universellement considérée comme bénéfique, elle ne justifie pas le discrédit dans lequel la jette quelquefois lc1 superstition contemporaine. Ayant un pouvoir de pantacle attractif des forces lunaires les plus positives, elle compensera, au mieux, du point de vue organique, toutes les sécheresses procédant du tempérament nerveux et toutes les scléroses procédant d'une mauvaise influence de Saturne. Typiquement, elle a une valeur rajeunissante et son effet est particulièrement sensible au niveau de la peau.

Dans le domaine psychologique et dans le cadre du symbolisme de l'oeil gauche, elle confère l'intuition lorsqu'elle manque, et favorise aussi l'imagination créatrice. Elle éveille enfin le domaine de sa sensibilité et de l'affec­tivité, ce qui lui fait accorder le pouvoir de donner l'esprit de finesse à ceux qui n'ont que l'esprit de géométrie. L'histoire rapporte d'autre part que la perle a été employée jusqu'au XIX ème siècle dans une forme de divination dite Margaritomancie.

Nous ne ferons que citer pour mémoire les compositions dans lesquelles entre la perle et auxquelles la tradition attribue les propriétés suivantes : la poudre de perle mêlée au jus de citron et bue était un merveilleux anti­dote ; elle entrait aussi dans la préparation de la célèbre poudre de gascoigne dont il est parlé dans les vieux formulaires. D'autres formules procèdent avec évidence des rapports symboliques qui existent entre la perle et l'argent.