Choc en retour

On appelle ainsi le fait qu'en magie noire, certaines circonstances peuvent retourner sur l'opérateur l'effet de ses malé­fices. Historiquement, il faut connaître l'affaire célèbre des Bergers de la Brie (vers 1700). Etienne Hocque pratiquait l'envoûtement sur les bestiaux et utilisait pour ce faire (comme beaucoup d'autres bergers envoûteurs vers la même époque) une « charge » magique qu'il enterrait près des étables. Mis aux fers, Hocque ne révéla son secret que grâce à un subterfuge de la Justice (on le fit enivrer par un compagnon de cellule). Il déclara que seul, un certain Bras-de-Fer pouvait, en son absence, lever le maléfice. On fit ame­ner Bras-de-Fer à pied d'oeuvre. Il découvrit et déterra la charge, mais au même moment, il eut la révélation que la charge avait été posée par Hocque et que celui-ci venait de mourir. Effectivement, au même instant, Hocque, un homme solide et bien portant, mourait à Paris dans sa prison, au milieu des convulsions.

Selon les notions modernes d'envoûtement, le choc en retour s'explique de diverses manières car son processus est multiple.