Maléfice de l’urine et de l’œuf :

Après s’être procuré un peu de l’urine de la personne, on achète un œuf de poule sans le marchander.

On se rend dans la nuit du mardi (jour de mars) ou un samedi (jour de saturne) dans quelque champ suffisamment éloigné de toute habitation pour n’être pas surpris, ni troublé. Si la lune ne lui point, on peut se munir d’une lanterne sourde, arrivé au lieu propice, on fait à l’œuf une ouverture circulaire du côté du gros bout, on fait sortir le blanc et on laisse le jaune. On le remplit ensuite avec l’urine, en prononçant le nom de la personne condamnée à cet envoûtement, puis l’ouverture est fermée en y appliquant un peu de parchemin vierge mouillé. Cela fait, l’œuf est enterré dans le champ et on se retire sans regarder derrière soi. Aussitôt que l’œuf commence à pourrir, la personne envoûtée est atteinte de la jaunisse et nul remède ne saurait la guérir jusqu'à ce que l’œuf soit retiré et brûlé par la main qui l’a préparé.

 

 

                                                           V. Agrippa - 2004