Pour enlever aux vaches leur lait :

On prend quatre brins de paille de froment de l’année, qu’on a fait bénir le jour des morts (en se cachant, en profitant d’une bénédiction donnée par un prêtre pour quelque autre motif). On se rend, à minuit, devant la porte du cimetière, pendant la lune décroissante ; on évoque l’âme d’une personne morte sans confession, en l’adjurant de venir en aide, et  d’accompagner le maléficiant jusqu'à l’étable où se trouvent les vaches qu’on veut atteindre. On place sur le seuil deux des brins mis en croix : on garde les deux autres, et le lendemain, à l’heure de Saturne ou de Mars, on les mêle à la nourriture des bêtes qu’on veut priver de lait. Dans la huitaine le maléfice opère sûrement.

 

Pour faire perdre le lait des vaches :

Le lis cueilli pendant que le soleil parcourt le signe du lion, et mêlé avec du suc de laurier ; puis, mis sur une couche de fumier, produit des vers. Recueillez ces vers, réduisez-les en poudre, et si l’on jette cette poudre dans une jatte à lait et si l’on la place dans une étable en la couvrant de peau de vache, toutes les vaches habitant l’étable et dont la couleur sera semblable à celle de ce morceau de peau perdront leur lait.

 

 

                                                           V. Agrippa - 2004