Les Mois de l'Année 

 

 JANVIER

Ce mois était consacré à Junon par les Romains, quoiqu'il fût déjà consacré à Janus. Le second et le sixième jours étaient au nombre des jours malheureux et on célébrait la fête d'Isis à Rome le septième jour. On le personnifiait soit par un consul qui jette des grains. d'encens sur le foyer d'un autel en l'honneur de Janus, un coq près de l'autel annonçant que le sacrifice s'est fait le premier jour ; soit sous la figure de Janus, soit sous les traits d'un enfant tenant le signe du Verseau, entouré de glaçons et accompagné d'un loup.

 

FEVRIER

(de Februa). Sacrifices expiatoires qui se célébraient pour les Morts. Chez les Romains, ce mois était sous la protection de Nep­tune, ils le représentaient sous la figure d'une femme vêtue de bleu, dont la tunique est relevée par une ceinture, tenant un oiseau aquatique entre ses mains et qui porte sur la tête une urne d'où s'écoule une eau abondante. Elle a un poisson à ses pieds, des coquillages et des coraux.

 

MARS

Mois dédié au Dieu de la guerre. On sait que ce mois correspond analogiquement au passage du Soleil dans la constellation du Bélier, dont le gouverneur est Mars. Ce Dieu préside à l'agriculture (Bélier : germination, éclosion). Il protège les blés de la rouille (ce champignon para-site est rouge, couleur de Mars) et préside à la prospérité des troupeaux (par analogie avec le Bélier).

Le cycle des fêtes romaines confirme les différents sens du symbolisme d'Arès et Ariès en plaçant au mois de Mars les fêtes célèbres dédiées a Mars Gradirius (de Grandire : croître).

 

AVRIL

D'aperire, ouvrir, parce que le sein de la terre s'ouvre alors. Ce mois est sous la protection de Vénus. Les Anciens le figuraient sous le signe d'un jeune homme couronné de myrtes, qui danse. Il a près de lui une cassolette d'où l'encens s'exhale, et le flambeau qui brûle dans sa main répand des odeurs aromatiques. On le représente parfois vêtu de vert, il tient le signe du Taureau couronné de fleurs, ou accompagné de Cy­bèle tenant une clef à la main et écartant légèrement son voile.

 

MAI

Mois consacré à Apollon dans l'antiquité et de nos jours consacré à la Vierge Marie. En remontant la filière du symbolisme de la Vierge Marie, on retrouve selon les psychanalystes tout le symbolisme de la « Nature » (Mater, Meteria). Par ailleurs, on l'identifie à Maya ou Maïa, l'illusion, qui est aussi la nature. Enfin, le mythe d'Apollon est l'aspect printanier de celui de Bacchus qui est automnal. La tradition a orné les cheveux de ce dernier dieu de fleurs printanières mêlées aux lourdes grappes de raisins.

A travers tous ces sens, le symbolisme du mois de mai apparaît clairement : en son début, il est : éclosion, le coup de force du renouveau, ce qui explique la date des bacchanales et aussi la signification du Premier Mai.

Quant au reste du mots, il est à la fois clair et silencieux, c'est le lent développement de la nature, illusoire et potentielle (symbolisme de Maïa et symbolisme de la Vierge).

 

JUIN

(De Juvenibus, jeunesse). Les Romains avaient mis ce mois sous la protection de Mercure et le figuraient tout nu, montrant du doigt une horloge solaire, portant de l'autre main une torche ardente. Près de lui est une faucille. Il est plus fréquemment habille de vert, ayant une écre­visse à ses pieds. On le représente aussi sous les traits de Mercure, son caducée à la main, un papillon sur la tete et porté par un nuage. Sous le nuage sont la sphère, la houlette, les ciseaux, les instruments du Jeu de Paume.

 

JUILLET

(De Julio, Jules César). Jupiter était la divinité tutélaire de ce mois. On le figurait par un homme tout nu, aux cheveux roux liés d'épis, portant des mûres dans un panier. Il est aussi représenté habillé de jaune et accompagné d'un lion.

 

AOUT

D'Auguste. Il s'appela aussi Sextilis et fut consacré à Cé­rès. Les Anciens le figuraient par un homme nu buvant dans une large tasse, ayant un éventail fait de queues de paon, ou sous les traits de Cérès vêtue de blanc, ayant pour attributs son flambeau, sa gerbe et sa faucille, couron­née d'épis et de pavots. A ses pieds, sont la charrue, le joug et le fléau ; un chien l'accompagne.

 

SEPTEMBRE

Ce mois est consacré à Vulcain. On trouve d'ailleurs dans l'histoire de ce Dieu que les Grecs appellent Héphaïstos, toutes sortes d'éléments automnaux : Dieu de la chaleur, on le représente près d'un feu ayant à ses côtés Vesta tenant un pain, fruit des moissons terminées. Héphaïstos, avec l'aide des Silènes et des Satyres, avait forgé les foudres de Zeus pour les orages de septembre, le char ailé l'Hélio, la faucille de Demeter, attribut des moissons et l'équipement de chasse d'Adonis, la chasse étant par nature pratiquée après la rentrée des récoltes.

 

OCTOBRE

Ce mois est consacré à Mars qui est astrologiquement le Maître du Scorpion. Octobre marque un retour de la vie au foyer et il est marqué par l'apparition des premiers froids. Le feu allumé à l'inté­rieur est typiquement le Mars du Scorpion, dynamisme intériorisé, favorisant la spéculation intellectuelle et préparant en projet les offensives futures. C'est aussi le symbolisme des fermentations, le vin pressé en septembre qui com­mence à fermenter dans les cuves.

 

NOVEMBRE

Ce mois est consacré à Diane. Il correspond analogiquement au signe du Sagittaire muni comme cette déesse d'une flèche et d'un arc. Diane est, on le sait, un mythe lunaire, de plus sa chasteté l'ap­parente à la Vierge. Or, l'entrée du Soleil dans le signe du Capricorne, le 21 novembre, est le jour de la Présentation au Temple de la Vierge, selon la mythologie chrétienne. Quant au côté nocturne de Diane, on trouve ses correspondances dans le rituel romain avec les Nocturnes de l'Office des Morts, le 2 novembre.

 

DECEMBRE

Ce mois était sous la protection de Vesta.

Les Romains le représentaient sous les traits d'un esclave qui joue aux dés et qui tient une torche ardente. On le représentait en Grèce sous les aspects de Vesta, portant d'une main le feu qui lui était consacré et de l'autre une orne d'abondance, accompagnée d'un ours et d'un lion.

 

 

 

 

  

 

 Haut de page