Bezoard

 

 Nom donné aux concrétions qui se forment dans les intestins des ruminants, en particulier l'antilope et la chèvre sauvage ou, pour le Bézoard occidental, de la vigogne et du lama. Le Bézoard pas-sait et passe encore quelquefois en Orient pour un talisman tout-puissant contre la peste et divers dangers. Il atteint des prix très élevés et ceux qui n'en possèdent point en louent quelquefois un très cher avant d'aborder un danger. Quand l'occident du Moyen Age devint grand amateur de Bézoards, les Bézoards dits occidentaux ne suffirent plus, et on alla jusqu'à en fabri­quer de factices.

Ces pierres, examinées en coupe, sont faites de couches calcaires dispo­sées concentriquement autour d'un noyau (petit caillou ou corps étranger avalé par l'herbivore). Leur renommée se rattache analogiquement au fait qu'ils sont formés au plus profond de la matière vivante et participent donc des forces de l'inconscient. C'est parmi les fétiches qu'il faut donc ranger les Bézoards, mais il est intéressant de noter le mécanisme de leur rôle magique supposé.